Actualités Opsion

3 questions à Sébastien Brocard, Directeur des investissements et du contrôle des risques d'Opsion

par Amandine Sasso, Market, mai 2017
 
 

Quelles sont vos spécificités en matière de prévoyance ?

La Fondation collective Open Pension (Opsion) est une plateforme ouverte pour les entreprises afin de gérer en toute indépendance leur solution de prévoyance sur mesure et de changer de solution si elles le désirent. La spécificité d’Opsion est d’offrir une flexibilité optimale tout en conservant des coûts bas pour l’entreprise et ses collaborateurs. Nous parvenons à allier ces deux objectifs souvent antinomiques en ayant négocié auprès de prestataires financiers ou de réassureurs des conditions avantageuses, mais également à l’aide de processus de gestion optimisés.
Ainsi, l’entreprise n’est plus contrainte par le nombre de collaborateurs pour mettre en place une solution dédiée efficiente en fonction de ses souhaits en termes de plan de prévoyance, de financement, de couverture de risques ou de placements. De plus, nous lui offrons également la possibilité de choisir le niveau d’autonomie qu’elle désire dans la gestion de sa prévoyance, allant d’une externalisation complète à la conservation au sein de l’entreprise des décisions stratégiques à l’aide d’un accompagnement sur mesure.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Nos projets dans un futur proche sont de développer Opsion afin qu’elle devienne un partenaire encore plus performant pour la gestion des ressources humaines (GRH) et les assurés. Nous sommes en train de mettre en place pour l’entreprise une analyse des couvertures de son personnel (assurances sociales et contrats spécifiques de l’entreprise) en cas de décès, d’invalidité et de retraite (bilan social d’entreprise), et pour le collaborateur, une analyse individuelle (bilan social individuel). L’entreprise peut ainsi évaluer si elle ne paye pas trop dans certains cas en raison de la concomitance de différentes assurances, et l’assuré peut détecter des lacunes de prévoyance. Nous souhaitons également proposer une approche de placements responsables pour la globalité d’un portefeuille, alors que nous ne le faisons que pour quelques catégories actuellement.

Comment voyez-vous le « futur » en termes de prévoyance, notamment par rapport au projet Prévoyance 2020 ?

Nous pensons que la demande des clients sera de plus en plus forte pour que leur prévoyance prenne en compte leurs spécificités et leurs évolutions. La prévoyance professionnelle devra donc être flexible et dynamique. On constate que le projet Prévoyance 2020 a en partie pris en compte cela avec une flexibilisation de l’âge de la retraite à la fois dans l’AVS et la LPP entre 62 et 70 ans avec la possibilité pour les caisses de pension de prévoir un âge minimal de retraite de 60 ans. De plus, dans l’AVS, la rente de retraite peut être, en totalité ou en partie, anticipée ou repoussée au-delà de 65 ans et son montant adapté en fonction de l’espérance de vie de l’assuré au moment du début de la rente.