Thématique Prévoyance

Assurance complète ou semi-autonome : vers quelle solution s'orienter ?

 

La situation de l'assurance complète

La solution d’assurance complète a longtemps représenté un modèle de prévoyance avantageux. Pour les assurés, la sécurité, pour les assureurs, une rentabilité certaine. Mais les conditions du marché ont considérablement évolué au cours de ces dernières années, érodant les conditions de l’assurance complète.

Des taux d'intérêt en baisse

Le taux d’intérêt minimum LPP définit chaque année par le Conseil fédéral ne répond pas qu'à des considérations financières. Un taux d’intérêt minimum de 1 % en 2018 peut paraître élevé quand les taux d’intérêt en Suisse sont négatifs ou proche de 0 %. D’où une prise de risque nécessaire. Toutefois, les assureurs sur la vie sont soumis au swiss solvency test et la prise de risque doit être compensée par des fonds propres importants, entrainant une perte de rentabilité.

Une perte technique en hausse

Le financement du taux de conversion de 6.8 % sur la part obligatoire entraîne une perte technique importante quand un assuré part à la retraite sous forme de rente. Cette perte est financée en grande partie par une majoration de la cotisation de risque payée par l’ensemble des assurés actifs. Cette situation implique une perte d’attractivité des solutions complètes mais aussi une solidarité importante envers une génération d’assurés au détriment des autres.

Les avantages des semi-autonomes

Les fondations semi-autonomes ne sont pas soumises à la même règlementation que les assureurs, elles sont plus flexibles et offrent aux assurés des conditions avantageuses :

Des tarifs attractifs

 La prime de risque est beaucoup moins élevée que pour les assurances complètes pour des prestations plus élevées.

Une opportunité de rendements

La solution semi-autonome offre des opportunités de rendements plus élevées sur les placements de capitaux et donc la possibilité d’une rémunération plus importante de l’avoir.

La sécurité

L’argument avancé par les assureurs pour défendre leur modèle est également valable pour les solutions semi autonomes. Les fondations semi-autonomes ont le devoir de maintenir leur taux de couverture à un niveau convenable, ce taux est l’indicateur de la bonne santé de la caisse. Il fait l’objet d’une surveillance permanente, des actions correctrices sont très rapidement entreprises, si nécessaire, afin de le maintenir à un bon niveau.

 

Newsletter n°2 - 2e trimestre 2018

  • Prévoyance

    RGPD, mode d'emploi

    Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est entré en vigueur le 25 mai dernier. Il s’applique à tous les pays de l’Union européenne mais concerne également la Suisse. Explications.
    En savoir plus

Newsletter n°1 - 1er trimestre 2018